Actualités

Le télétravail : l’essayer c’est l’adopter ? Oui, mais comment ?

Les mesures relatives au confinement ont fait du télétravail la norme. Certes. Mais que couvre la notion de télétravail ? 

Votre entreprise s’est vue contrainte de solliciter des ses collaborateurs des prestations hors lieu de travail habituel.  Avec le recul, estimez-vous que le télétravail correspond au mode de fonctionnement de votre entreprise ? Dans l’affirmative, sous quelle forme ? Pour quels travailleurs ? 

Vos collaborateurs ont pris goût au travail à domicile récurrent.  Peuvent-ils exiger de maintenir cette organisation du travail même partiellement ? Peuvent-ils prétendre à un défraiement ? 

Le télétravail a convaincu votre management de son efficacité ? Ce dernier revendique que ce système puisse être préconisé, par exemple, pour la préparation de projets nécessitant une concentration spécifique et plusieurs jours de travail? S’agissant d’une nécessité ponctuelle, comment l’organiser ? 

Un rendez-vous chez le dentiste ou l’impossibilité de se rendre sur le lieu de travail impliquent-t-ils nécessairement une demande de congé ou le télétravail peut-il être autorisé dans ces circonstances exceptionnelles ?  

Certains de vos collaborateurs soutiennent avoir presté des heures supplémentaires en télétravail.  Etes-vous tenu à l’indemnisation de ces heures ? Comment vérifier la réalité des prestations effectuées ?  

La réponse à ces questions se résume en deux mots : anticipation et règlementation. 

Comment (bien) faire ? 

La mise en œuvre du télétravail au sein de votre entreprise ne s’improvise pas. Elle doit être concertée avec vos collaborateurs et modalisée précisément par écrit. 

Le télétravail se décline en plusieurs teintes : télétravail structurel, télétravail occasionnel, télétravail sur mesure.  Il peut être adapté aux les besoins de votre entreprise et de vos collaborateurs. 

Les obligations, les modalités et les conséquences varient suivant le mode de télétravail envisagé.  

Les questions suivantes doivent être règlementées : 

  • les droits et les obligations des travailleurs et des employeurs,  
  • les impacts financiers,  
  • la fourniture des équipements, 
  • le champ d’application, 
  • les travailleurs concernés, 
  • les contrôles et évaluations,
  • les modalités d’un retour en arrière 

A défaut, vous vous exposez à certains risques financiers ou à une levée de bouclier de votre personnel. 

Le temps de l’approximation est révolu  !

Notre conseil :

Le télétravail est un concept à géométrie variable qui peut s’adapter aux besoins de votre entreprise.  Mais sa mise en œuvre doit faire l’objet d’une réflexion et d’une réglementation interne.

Pour ce faire et éviter les pièges de l’improvisation, notre équipe se tient à votre disposition. 

 

de Wivine Saint-Remy

Une question ?

Contactez-nous
eget Donec et, velit, accumsan neque. Praesent quis, non id, venenatis, Aenean