Actualités

Dénigrement en ligne : réagissez !

Le dénigrement en ligne constitue un mal répandu. Internet est aujourd’hui le premier outil d’orientation de la clientèle. Sans surprise, les entreprises en concurrence tentent de s’y démarquer. Au besoin, ces efforts prennent la forme de pratiques de dénigrement de leurs rivaux.

 Si votre entreprise est victime de propos dénigrants en ligne, orchestrés par vos concurrents, il vous faut réagir. Au besoin, contactez-nous !

 Qu’est-ce que le dénigrement ? Que faut-il supporter ?

Dénigrer consiste à formuler « une allégation de nature à jeter, dans l’esprit de la clientèle, le discrédit sur un concurrent, son entreprise, ses produits ou ses prestations ».

Il y a dénigrement dès que trois conditions sont remplies :

1) Les propos doivent être péjoratifs, c’est-à-dire, être de nature à dévaloriser l’image d’une entreprise auprès de sa clientèle. Par exemple, il peut s’agir de propos qui portent atteinte à :

    • à la qualité des produits de l’entreprise (« produits démodés ») ;
    • la justesse de ses prix (« hausse de prix brutale et sauvage ») ;
    • au sérieux de son travail (« incompétent ») ;
    • l’honnêteté de ses travailleurs ;
    • la santé financière de l’entreprise (« cessation de paiement »).

2) Les propos doivent être publics. C’est en principe toujours le cas pour les dénigrements en ligne. Par exception, si les propos sont déployés sur un service intranet accessible à un nombre très limité de personnes, la condition de publicité ne sera pas remplie.

3) Les propos péjoratifs doivent viser une entreprise, une marque, ou un produit identifiable.

“Dire la vérité” n’empêche pas le dénigrement

L’exactitude de l’information n’empêche pas le dénigrement.

Peu importe que l’information soit vraie. Il y a dénigrement si l’information est de nature à nuire ou a été divulguée dans le dans le but de jeter le discrédit sur un concurrent.

La publicité comparative est autorisée. Toutefois, elle doit être formulée pour flatter les produits présentés plutôt que pour critiquer les produits concurrents.

Notre conseil :

Comment réagir en cas de dénigrement ? Sur internet, les propos dénigrants se répandent comme une trainée de poudre. Il convient de réagir sans attendre.

Plusieurs réactions sont envisageables :

Solliciter la suppression des commentaires dénigrants

  • Cette demande peut être adressée au gestionnaire de la plateforme sociale (ex. Facebook, Youtube, TripAdvisor, Booking.com, …). Elle peut également être adressée au titulaire d’un site privé.
  • A défaut de réponse favorable, il est envisageable de saisir le juge, en urgence, pour obtenir un ordre contraignent de retrait des propos dénigrants. Le juge peut également ordonner au titulaire du site de fournir les adresses IP des auteurs de commentaires. Le droit à la vie privée peut également être mobilisé pour faire déréférencer les propos nuisibles.

Solliciter une indemnisation pour le préjudice subi

S’il existe des indices de détournement de clientèle, un dédommagement peut être obtenu. Il peut s’élever parfois à plusieurs (dizaine de) milliers d’euros.

de Norman Neyrinck

Une question ?

Contactez-nous
id ante. Phasellus et, nec mi, Praesent libero. accumsan